Galerie d'illustrations et de planches BD originales à Paris

 

Manara

Milo Manara est né en 1945 à Luson en Italie. Il est dans sa jeunesse l’assistant du sculpteur espagnol Berrocal, c’est auprès de lui qu’il découvre la bande dessinée, à travers Barbarella de Jean-Claude Forest ou encore Jodelle de Guy Peellaert. En 1968, c’est avec la vente de ses premières planches professionnelles, qui sont déjà des récits érotiques qu’il peut financer ses études d’architecture à Venise. Par la suite, il abandonne son métier d'assistant de sculpteur et publie Genius pour les éditions Vanio, puis les aventures de Jolanda, femme pirate.
En 1974, il réalise une adaptation du Décaméron de Boccace. En 1976, Le Singe, son premier récit ambitieux et personnel, paraît dans Alter-Linus puis dans Charlie Mensuel. À la même période, il dessine plusieurs épisodes de L’Histoire de France en bandes dessinées et de La découverte du monde en bandes dessinées aux éditions Larousse. En 1978 sort L’Homme des neiges et, la même année, Les Aventures de Giuseppe Bergman dans (À suivre). En 1983, sa carrière prend une nouvelle direction avec Le Déclic, oeuvre sulfureuse qui fait instantanément de lui un des maîtres de la bande dessinée érotique.
En 1987, Hugo Pratt devient son scénariste pour Un été indien, expérience qu'ils réitèrent sept ans plus tard avec El Gaucho. Un été indien remporte l'Alfred du meilleur album étranger en 1987. Entretemps, l’œuvre de Federico Fellini, autre « maître d’aventure » de Milo Manara, a inspiré une autre collaboration avec la mise en image du Voyage à Tulum (1984), qui se poursuit en 1992 avec Le Voyage de G. Mastorna.
Milo Manara continue une production régulière d'histoires érotiques aux éditions Albin Michel (rééditées par Drugstore) mais il participe également à l'illustration de portfolios divers ou à la série Borgia avec le scénariste Alejandro Jodorowsky. En 2011, il s'essaye au Comics et dessine X-Men : Jeunes filles en fuite avec Chris Claremont au scénario pour Panini Comics. En 2016, Manara est lauréat du Grand Prix Saint-Michel pour l'ensemble de son œuvre. En 2019, Le Festival d’Angoulême met l’artiste à l’honneur avec une exposition retrospective « Itinéraire d’un maestro de Pratt à Caravage ».

Voir les rubriques :